Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
MARS 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Conseil municipal du 21 novembre 2017 - Ligne 18

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous » et des élus communistes

présentée par Richard MEZIERES

Depuis que la Ville a été informée des risques de suppression ou de report de la ligne 18 du Grand Paris Express, le Maire n’a eu de cesse de se mobiliser pour défendre le projet. A son initiative, le 16 octobre dernier, un grand rassemblement s’est tenu à Guyancourt, sur le site de la future gare. Il a réuni de très nombreux participants, près de 200 personnes : élus locaux et nationaux, entreprises du territoire, associations et aussi habitants inquiets de voir ce beau projet abandonné par l’Etat. Cette mobilisation a été un réel succès.

Le Maire y a rappelé les enjeux fondamentaux de ce transport en commun structurant. Le métro répondra non seulement à un besoin de mobilité quotidienne des habitants et des salariés, mais il permettra aussi de désengorger les axes de circulations routières saturés. L’Etat ne peut ignorer ce formidable bassin d’emploi qu’est Saint-Quentin-en-Yvelines, 2e pôle économique d’Ile-de-France… Rien qu’à Guyancourt, ce sont plus de 1200 entreprises, 34 000 emplois.

Le Maire a également rappelé l’Etat à ses engagements : un métro automatique livré à Guyancourt en 2024. Actuellement, certains bruits et hypothèses circulent, mais aucune n’est  satisfaisante car elles dénaturent toutes le projet même :

  • Le remplacement du métro automatique par un tram-train, si cela peut sembler plus économique de prime abord, n’est pas une solution satisfaisante pour les habitants. Non seulement ce transport augmenterait les temps de trajet mais il impliquerait aussi une rupture de charge entre le terminus du métro à Saclay et le tram-train. Cette hypothèse nécessiterait l’agrandissement de la RD 36 et la mise en place de stations tout au long du plateau de Saclay, ce qui empièterait nécessairement sur les terres agricoles. Sans compter qu’il est impensable d’aménager un terrain de 22 ha à Guyancourt pour une station de tramway…

 

  • Le report en 2030, autre hypothèse qui circule, n’a pas plus de sens. Economiquement, cela couterait plus cher de mener le chantier et de livrer la ligne 18 en deux temps (Essonne d’abord puis Yvelines à terme). La ligne 18 est financée pour 2024 et attendue au plus tôt par nos habitants. Enfin, c’est prendre le risque que l’Etat finisse par abandonner le tronçon Yvelinois ! Ce désengagement donnerait un très mauvais signal pour les autres projets liés aux transports dans le département.

 

Il est donc essentiel de poursuivre notre mobilisation. C’est pourquoi nous venons de nous associer avec les collectivités essonniennes du plateau de Saclay. L’association « L’Union des élus pour la Ligne 18 », à laquelle la Ville adhérera comme membre fondateur, puisque le Conseil municipal vient d’en acter le principe, vise à défendre la ligne 18. Nous mènerons, pour se faire, des actions communes visibles et nous poursuivrons nos sollicitations gouvernementales pour préserver le projet dans sa globalité et dans les conditions prévues.

Motion pour le maintien du projet de ligne 18 du Grand Paris Express

MOTION DEPOSEE PAR LE GROUPE GUYANCOURT POUR TOUS

POUR LE MAINTIEN DU PROJET DE LIGNE 18 DU GRAND PARIS EXPRESS

ET DE LA GARE DE GUYANCOURT

VU le code général des collectivités Territoriales,

VU le code de l’urbanisme,

VU le code de l’environnement,

VU les dispositions du schéma directeur d’ile de France adopté par délibération du conseil régional du 25 septembre 2008,

VU la loi n° 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris,

VU le décret n° 2010-756 du 7 juillet 2010 relatif à la société du Grand Paris,

VU la loi n° 2011-1011 du 24 aout 2011 portant approbation du schéma d’ensemble du réseau du transport du Grand Paris,

VU la délibération du conseil de surveillance de la société du Grand Paris du 26 mai 2011 adoptant l’acte motivé prévu par le V de l’Article 3 de la loi relative au Grand Paris,

VU le dossier d’enquête publique relative à la ligne 18 du Métro du Grand Paris Express, le rapport, les conclusions motivées et l'avis de la commission d'enquête en date du 7 juillet 2016,

VU le Décret n° 2017-425 du 28 mars 2017 déclarant d'utilité publique et urgents les travaux nécessaires à la réalisation du tronçon de métro automatique du réseau de transport public du Grand Paris reliant les gares Aéroport d'Orly à Versailles Chantiers, gares Aéroport d'Orly et CEA Saint-Aubin non incluses (tronçon inclus dans la ligne dite « verte » et correspondant à la ligne 18) et à la réalisation du site de maintenance des infrastructures, de maintenance et de remisage du matériel roulant et du poste de commandement centralisé de Palaiseau ainsi que du raccordement de ce site au réseau de transport public du Grand Paris, dans les départements de l'Essonne, des Hauts-de-Seine et des Yvelines et emportant mise en compatibilité des documents d'urbanisme des communes d'Antony, Châteaufort, Gif-sur-Yvette, Guyancourt, Magny-les-Hameaux, Massy, Palaiseau, Orsay, Saclay, Versailles, Villiers-le-Bâcle et Wissous,

Le Conseil Municipal,

CONSIDERANT que le report ou l’abandon, total ou partiel, du projet de ligne 18 nuirait gravement aux habitants, étudiants, salariés et au-delà à tous les acteurs du territoire, qui ont besoin de cette gare reliant les deux côtés du plateau de Saclay, de l’aéroport d’Orly jusqu’à Guyancourt, puis Versailles.

CONSIDERANT que la ligne 18 répond pleinement aux priorités du Président de la République, annoncées le 1er juillet 2017, en matière de « transports du quotidien » et de mobilité journalière domicile/travail/loisirs.

CONSIDERANT que l’Etat ne peut ignorer plus d’un million d’Yvelinois et ce bassin d’emplois incontournable que représentent Guyancourt et Saint-Quentin-en-Yvelines. La Ville compte plus de 33 000 emplois et près de 2000 entreprises, dont des grands comptes tels que le Technocentre Renault, Bouygues Challenger, le Crédit Agricole, Malakoff, Sodexo, EGIS, ainsi qu’un tissu riche de sociétés et de PME/TPE. Guyancourt est la locomotive économique au sein de Saint-Quentin-en-Yvelines, deuxième pôle économique d’Ile-de-France.

CONSIDERANT que la ligne 18 du Grand Paris Express doit être la colonne vertébrale du projet Paris-Saclay, dans le cadre de l’Opération d’Intérêt National. Le cluster puise sa force dans le pôle scientifique d’excellence de part et d’autre du plateau (Université Paris Saclay, CEA, ENS Cachan, HEC, Ecole Polytechnique, Agro-Paris Tech et INRA, Centrale-Supélec, Estaca, CNRS, ANFA) mais s’appuie aussi sur l’attractivité des grands pôles d’activités économiques, principalement implantés à Saint-Quentin-en-Yvelines. Le territoire de l’OIN, ce sont au total 165 000 emplois et quelques 14 000 entreprises.

CONSIDERANT que ce territoire souffre aujourd’hui d’une saturation de ses principaux axes de circulations routières (RD 36, RN 286, avenue des Garennes, etc.), et de la pollution qui en découle, ainsi que de l’absence de dessertes ferroviaires directes est/ouest.

CONSIDERANT que l’Etat s’est engagé, sous différents gouvernements, à mener à bien ce projet de transport en commun structurant en signant notamment, le 14 décembre 2015, le Contrat de Développement Territorial « Versailles Grand Parc / Saint-Quentin-en-Yvelines / Vélizy-Villacoublay ». 

CONSIDERANT que le projet est déjà très avancé et les obstacles techniques levés, tant au niveau de l’implantation de la gare de Guyancourt, pilotée par la Société du Grand Paris, que de l’aménagement du terrain de 22 hectares l’entourant. Ainsi, le « dialogue compétitif » mis en place par l’Etablissement public Paris Saclay s’est achevé il y a quelques semaines et a permis, dans un esprit partenarial constructif, de sélectionner le groupement chargé d’aménager ce nouveau quartier mixte devant accueillir des logements, des activités économiques et commerciales, des services publics et des espaces de détente.

CONSIDERANT donc que l’abandon ou le report du projet de ligne 18 du Grand Paris Express déséquilibreraient le territoire de l’OIN et remettraient en cause l’aménagement du quartier de la gare de Guyancourt, la construction des logements prévus et l’arrivée de nouvelles entreprises.

La Ville de Guyancourt,

AFFIRME que le projet de ligne 18 du Métro du Grand Paris Express constitue un engagement majeur de l’Etat depuis plusieurs décennies ;

S’OPPOSE à la tentative d’abandon ou de report de l’implantation et de la mise en fonctionnement de la gare de Guyancourt ;

DEMANDE à l’Etat de réaliser le projet de ligne 18 dans son intégralité, selon les modalités techniques et calendaires prévues.

Conseil municipal du 21 septembre 2017 - Ecole municipale de Danse

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous » présentée par Christine Chauvineau

La délibération que nous venons de voter s’inscrit dans la continuité de la séance du 30 juin 2017 durant laquelle nous avons voté la création de l’école municipale de danse.

La campagne des pré-inscriptions et inscriptions qui a suivi, durant l’été et lors d’associations en fête, ont donné raison à la municipalité.

En effet, plus de 180 Guyancourtois de tous les âges ont rejoint les cours dispensés par les deux professeurs de danse recrutés.

Cette école de danse s’inscrit dans une vraie complémentarité avec l’offre associative existante. Les associations de danse ont été pleinement informées du projet et continuent bien sûr  à bénéficier de créneaux horaires dans les locaux mis à disposition gratuitement par la Ville.

Nous remplissons aujourd’hui les objectifs que nous nous étions fixés au mois de juin :

-       Nous assurons aux familles la possibilité de suivre une éducation culturelle et artistique de qualité dans une discipline qui rassemble de nombreux pratiquants. Sans cette initiative, la disparition d’un acteur associatif dans notre ville aurait eu pour conséquence de priver des familles de cet enseignement artistique ;

-       Nous assurons un service accessible avec l’application des quotients familiaux, élargissant ainsi le nombre de personnes pouvant s’inscrire à cette discipline. Les témoignages de familles nous exprimant leur satisfaction ont été nombreux, notamment durant Associations en fête.

Nous tenons aussi à remercier publiquement, au nom des habitants, les services de la ville qui ont permis cette réalisation. Leur travail, en transversalité, a permis de proposer un dispositif de qualité en un temps restreint.

Les élus du groupe Guyancourt pour Tous, sont attachés à la solidarité qui est un des piliers du projet de ville. Notre engagement pour les habitants reste intact. Notre attention au plus grand nombre demeure un dénominateur commun de nos réalisations.

N’en déplaise à certains, nous continuerons, comme nous l’avons toujours fait, à œuvrer pour les Guyancourtois dans le sens de l’intérêt général.

Conseil Municipal du 30 juin 2017 - Déclaration sur les activités de l'été à Guyancourt

Déclaration du groupe "Guyancourt pour tous" présentée par Virginie Vairon

Alors que les jeunes Guyancourtois seront bientôt en congé estival, les services de la Ville et la Municipalité continueront de travailler tout l’été pour préparer la rentrée et  assurer la continuité du service public.

Pour les Guyancourtois qui n’ont pas la chance de partir en vacances, la Ville proposera de nombreuses activités, que ce soit dans les centres de loisirs, le Point jeunes ou encore les Maisons de quartier. La programmation de ces dernières ont évolué ces dernières années afin d’offrir aux Guyancourtois, pendant les vacances scolaires, des loisirs, ateliers et manifestations qui répondent le mieux à leurs diverses attentes. Les séniors pourront aussi profiter de leur repas annuel convivial, mi-juillet, aux côtés de Madame le Maire.  

Au cours des prochaines semaines, les services municipaux prépareront aussi activement les rentrées scolaire, culturelle et associative.

  • Les travaux nécessaires seront menés dans les équipements scolaires et périscolaires. Le comité de suivi du PEDT (Projet Educatif Territorial) se réunira aussi de nouveau, comme il l’a fait de nombreuses fois par le passé, afin de faire le point sur les actions en cours, élaborer un bilan des activités mises en places suite à la réforme des rythmes de l’enfant, en partenariat avec les acteurs éducatifs et associatifs locaux.
  • Côté association, nous préparons Association en fête, qui aura lieu cette année le 9 septembre et nous travaillons sur le planning des équipements municipaux qui seront, cette année encore, prêtés gratuitement aux bénévoles et adhérents.
  • La brocante, événement très aimé par les Guyancourtois, aura lieu cette année le dimanche 17 septembre.
  • Nos équipements culturels se prépareront également à accueillir une nouvelle saison 2017-2018, riche d’une programmation diverses, mêlant amateurs et professionnels.  

L’équipe municipale aura plaisir, comme elle le fait à chaque fois, de venir à la rencontre des Guyancourtois et de partager ces moments privilégiés.

Nous continuerons bien sûr de porter les dispositifs de démocratie locale : réunions publiques, visites de quartier, permanences des adjoints… autant d’actions qui permettent aux habitants de s’exprimer et à nous d’améliorer encore plus leur quotidien.