Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
AOûT 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Conseil municipal du 6 avril 2018 - Déclaration sur la Citoyenneté

Déclaration de Nathalie Pecnard sur la Citoyenneté

L’équipe municipale Guyancourt pour Tous est très attachée au développement et à la transmission de la citoyenneté. Dans un monde en perte de repères et secoué par des crimes odieux et des attentats barbares, il est plus que jamais indispensable de rappeler les fondements et les valeurs qui nous unissent…

 Nous savons que l’apprentissage de la citoyenneté commence dès le plus jeune âge. C’est pourquoi nous avons à cœur d’éduquer les jeunes au partage, au civisme et à la vie en commun. Dans nos crèches, nos centres de loisirs, ces principes guident l’action des agents. Nous nous attachons aussi à associer les 12-25 ans à la mise en place des projets municipaux qui les concernent. Depuis la grande consultation jeunesse, qui leur a permis d’exprimer leurs besoins et leurs attentes, nous avons agi avec eux. Des groupes de travail ont été créés pour la réalisation du skate park et du street work out. Je n’oublie pas l’espace jeunes, qui ouvrira bientôt ses portes.

Nous saluons aussi le travail du Conseil municipal des enfants, qui fêtera ses 30 ans en 2020. Les conseillers enfants viennent d’être récompensés par les Echarpes d’or de l’association prévention routière, pour leur action de sensibilisation. Ils ont eu la gentillesse ce soir de nous remettre l’un des stickers qu’ils ont réalisés. Un grand bravo à eux.

La citoyenneté n’est pas uniquement l’affaire des plus jeunes, bien sûr, et elle doit être le socle du bien-vivre ensemble. Nous encourageons ainsi la participation effective des habitants à la vie de notre commune. La mise en place du conseil citoyen au Pont du Routoir répond à cette volonté. Les nombreuses réunions publiques autour des projets d’aménagement en sont aussi un exemple.

Parce que la citoyenneté implique le respect de chacun et l’égalité de tous, nous poursuivons nos actions en matière de lutte contre les discriminations et restons très attentifs à ce que nos services publics soient accessibles à tous. C’est le cas notamment des personnes en situation de handicap : au-delà de l’investissement pour l’accessibilité, nous mettons en place des actions de sensibilisation : cycle handicap de l’Ecole des Parents, journée handi-golf à la mi-avril.

Enfin, des cérémonies officielles ont lieu chaque année pour remettre aux jeunes majeurs Guyancourtois et aux nouveaux citoyens français leurs cartes d’électeur. Madame le Maire leur rappelle alors que voter est un droit (commun à chaque citoyen), mais aussi un devoir et une responsabilité. Ces moments symboliques sont importants car ils participent à la transmission de nos valeurs républicaines et démocratiques.

 

Conseil municipal du 6 avril 2018 - Déclaration du groupe Guyancourt pour Tous et des élus communistes

Déclaration de Stéphane OLIVIER sur le Budget Primitif

Notre Conseil municipal vient d’adopter le budget primitif 2018 de la Commune.

1/ Comme c’est le cas depuis quelques années, ce BP a été particulièrement difficile à équilibrer. La Ville subit une nouvelle fois le désengagement de l’Etat et pâtit des incertitudes sur le montant des recettes à venir…

  • La Dotation globale de fonctionnement devrait de nouveau être en baisse cette année. Nous sommes en attente de la notification définitive mais nous prévoyons une perte de 228 000 euros en 2018. Cette diminution s’ajoute aux coupes successives de la DGF depuis 2010 : en huit ans, ce sont plus de 4 millions d’euros qui ont été pris à Guyancourt.

Pire encore, cette baisse des recettes s’ajoute à une augmentation des compétences des communes, en matière d’Etat-civil notamment (pacs, CNI, passeport, changement de prénoms). L’Etat délègue ainsi toujours plus de compétences sans donner les moyens aux collectivités de les assumer correctement.

  • Quant à la péréquation financière, nous sommes encore dans l’incertitude concernant le montant de notre contribution au FSRIF (estimé à 900 000 euros cette année). Grâce au travail de la Municipalité au sein du Forum Métropolitain, nous avons réussi l’an dernier à faire baisser notre contribution (- 600 000 euros) en insufflant plus de justice dans le fonds. Nous poursuivons ce travail au sein des instances nationales afin que les besoins sociaux des habitants soient encore davantage pris en compte dans le calcul du FSRIF.
  • Côté agglomération, le travail de la CLECT se poursuit. Notre Maire a déjà alerté sur l’iniquité des rapports de la commission. Il en découle non seulement une vraie perte financière pour la ville et les habitants mais aussi une dégradation probable des services publics aux habitants. Nous en avons déjà des signaux avec les déchetteries et les réseaux d’éclairage. Nous resterons extrêmement vigilants sur la qualité du service public aux habitants. Rappelons que par ses entreprises, Guyancourt contribue à plus de 30 millions d’euros au budget de Saint-Quentin-en-Yvelines, et ne reçoit que 7 millions en compensation… Il est juste et normal que le service aux habitants soit à la hauteur des contributions.

2/ Heureusement, nous avons fait de nombreux efforts les années passées. Ce sont eux qui nous permettent d’équilibrer le budget aujourd’hui :

  • Parmi eux : nos actions volontaristes en matière de développement durable et d’économies d’énergie. Nous aurons un aperçu concret des fruits de notre travail dans le rapport en matière de développement durable, qui sera présenté tout à l’heure, au cours de ce conseil municipal.
  • Les services ont poursuivi leurs efforts pour maîtriser les budgets de fonctionnement et poursuivre les économies là où elles pouvaient être faites. Le Maire et l’équipe municipale les remercient vivement pour le travail mené avec sérieux et grand professionnalisme.
  • Nous pouvons aussi nous appuyer sur notre développement économique, entretenu depuis de nombreuses années et qui apporte des ressources précieuses. Nous pourrons ainsi compter sur l’extension à venir du Technocentre ainsi que l’arrivée de GENARIS et la livraison des bâtiments de l’ANFA.

3/ Ces efforts importants nous permettent de garder le cap sur le projet de ville sans augmenter les taux de fiscalité locale. La taxe foncière et la taxe d’habitation resteront à leur niveau de 2017, c’est-à-dire à un niveau inférieur au taux moyen national et au taux moyen de la strate.

Nous maintenons nos priorités en matière d’éducation – et de jeunesse notamment –, de solidarités et de développement durable. L’autofinancement que nous sommes parvenus à dégager, de 250 000 euros, nous permettra cette année encore de poursuivre la réalisation des engagements que nous avons pris auprès des Guyancourtois.

 

Conseil municipal du 19 décembre 2017 - Déclaration de fin de conseil sur l'entretien du patrimoine bâti

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous " par François DELIGNÉ

Depuis la rentrée de septembre, chaque Guyancourtois a pu découvrir les nombreux travaux qui ont pu être réalisés par les services de la Ville.

Que ce soit à l’école Zetkin qui a bénéficié de travaux d’agrandissement, au gymnase des Droits de l’Homme qui s’est paré d’un nouveau gazon synthétique ou dans les divers autres établissements  de Guyancourt, nous conservons une vigilance particulière à entretenir le patrimoine municipal.

Nés en même temps que les différents quartiers de la ville, les équipements municipaux répondent à un grand nombre de besoins de la vie quotidienne. Les habitants quelque soit leur âge en profite que ce soit dans leur scolarité, de leurs loisirs ou encore dans le cadre de leurs démarches administratives. La Ville y propose régulièrement de nombreuses activités mais au quotidien, elle ouvre les portes de ces bâtiments aux associations à travers le prêt gratuit des salles dans les maisons de quartier ou les gymnases.

Conserver un patrimoine municipal de qualité, par des travaux de maintenance ou de réhabilitation, est donc essentiel si l’on veut continuer à offrir aux habitants un accueil et des services à la hauteur de leurs besoins.

Il en est de même pour les infrastructures de voiries publiques qui avec le temps imposent une rénovation. Ce fut le cas récemment pour le square Boulingrin et bientôt avec le mail des Saules ou encore le réaménagement de la place du marché et du boulevard du château.

Cette exigence, nous la conservons également vis-à-vis des acteurs institutionnels présents sur le territoire. La Ville entretient ainsi un rapport régulier avec les services de l’agglomération au sujet de son patrimoine, qu’il s’agisse des voies de circulation (routières, cyclables, piétonnes), ou des réseaux comme l’éclairage public.

Nous nous faisons également le relais des habitants auprès des bailleurs présents sur notre territoire pour conserver des habitats dignes et agréables à vivre, comme en témoignent les travaux engagés par le bailleur Domaxis dans le quartier des Garennes.

Faire de Guyancourt une ville agréable à vivre est un des principes de l’engagement des élus du groupe Guyancourt pour Tous. Nous restons déterminés, années après années, à le rendre effectif sur le terrain pour les Guyancourtois.

Mes derniers mots seront pour remercier tout le personnel de la Ville qui travaille quotidiennement et avec cœur à l’entretien de notre patrimoine municipal.

Conseil municipal du 19 décembre 2017 - Déclaration sur la protection des terres agricoles de la Minière

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous » et des élus communistes par Raphaël DEFAIX

La Municipalité continue de défendre les équilibres de Guyancourt. Cela passe par la maîtrise du développement urbain et par la préservation de nos terres naturelles et agricoles, véritable poumon vert de notre commune. Cette volonté, nous la portons depuis de nombreuses années. Il a fallu parfois mener de rudes combats pour imposer nos exigences :

  • - Le classement des étangs de la Minière et des Sources de la Bièvre

 

  • - L’enfouissement du métro du Grand Paris pour ne pas défigurer la commune

 

  • - La sanctuarisation, par la ZPNAF, des terres agricoles de la Minière à l’Est de la RD 91. Rappelons qu’en 2010, le Ministre de l’époque avait envisagé de positionner la gare de la ligne 18 au milieu des champs, ce que nous avons refusé catégoriquement ! La mobilisation du Maire et de l’équipe avait porté ses fruits puisque ce projet insensé a vite été abandonné.

 

  • - Le refus de toute construction de logements à l’est de la RD 91

 

  • - La protection agricole des terres agricoles à l’ouest de la RD91, que ce soit dans le PLU ou dans le PLUI.

C’est dans cette même optique et pour nous prémunir de tout projet pouvant dénaturer notre environnement naturel privilégié, que la Ville acquière aujourd’hui des parcelles agricoles de la Minière. Le propriétaire actuel a fait part de leur intention de vendre ces terrains et il était hors de question de laisser n’importe qui se porter acquéreur.

Nous préserverons la vocation agricole de la Minière. Cette acquisition nous permettra de mettre en place notre projet type « jardins de Cocagne », dispositif qui mêle agriculture de proximité et insertion sociale.

Il côtoiera ainsi deux autres projets de la municipalité en matière de développement durable :

  • - Les jardins familiaux de Guyancourt, qui ont été agrandis de 31 parcelles supplémentaires il y a quelques mois.

 

  • - La plate-forme environnementale et pédagogique, qui prendra place sur les anciens terrains de rugby. Il s’agit d’un dispositif municipal innovant qui regroupera différents usages : des ruches, un verger mais aussi des cultures variées de plantes aromatiques, fleurs et miscanthus utilisé en permaculture, afin de sensibiliser les plus jeunes à la préservation de notre environnement.

La Commune travaillera avec l’Education nationale et certains instituts spécialisés, tels que l’Institut médico-éducatif Alphée ou le foyer John Bost. Les visites se feront sous la responsabilité des enseignants afin d’accompagner au mieux les jeunes Guyancourtois dans une démarche de développement durable.

Nous tenons à porter une vision claire et équilibrée de notre territoire. Notre ambition n’a pas changé : faire de Guyancourt, une Ville durable, attractive, agréable à vivre et solidaire.