Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
FéVRIER 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

Conseil municipal du 19 décembre 2017 - Déclaration de fin de conseil sur l'entretien du patrimoine bâti

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous " par François DELIGNÉ

Depuis la rentrée de septembre, chaque Guyancourtois a pu découvrir les nombreux travaux qui ont pu être réalisés par les services de la Ville.

Que ce soit à l’école Zetkin qui a bénéficié de travaux d’agrandissement, au gymnase des Droits de l’Homme qui s’est paré d’un nouveau gazon synthétique ou dans les divers autres établissements  de Guyancourt, nous conservons une vigilance particulière à entretenir le patrimoine municipal.

Nés en même temps que les différents quartiers de la ville, les équipements municipaux répondent à un grand nombre de besoins de la vie quotidienne. Les habitants quelque soit leur âge en profite que ce soit dans leur scolarité, de leurs loisirs ou encore dans le cadre de leurs démarches administratives. La Ville y propose régulièrement de nombreuses activités mais au quotidien, elle ouvre les portes de ces bâtiments aux associations à travers le prêt gratuit des salles dans les maisons de quartier ou les gymnases.

Conserver un patrimoine municipal de qualité, par des travaux de maintenance ou de réhabilitation, est donc essentiel si l’on veut continuer à offrir aux habitants un accueil et des services à la hauteur de leurs besoins.

Il en est de même pour les infrastructures de voiries publiques qui avec le temps imposent une rénovation. Ce fut le cas récemment pour le square Boulingrin et bientôt avec le mail des Saules ou encore le réaménagement de la place du marché et du boulevard du château.

Cette exigence, nous la conservons également vis-à-vis des acteurs institutionnels présents sur le territoire. La Ville entretient ainsi un rapport régulier avec les services de l’agglomération au sujet de son patrimoine, qu’il s’agisse des voies de circulation (routières, cyclables, piétonnes), ou des réseaux comme l’éclairage public.

Nous nous faisons également le relais des habitants auprès des bailleurs présents sur notre territoire pour conserver des habitats dignes et agréables à vivre, comme en témoignent les travaux engagés par le bailleur Domaxis dans le quartier des Garennes.

Faire de Guyancourt une ville agréable à vivre est un des principes de l’engagement des élus du groupe Guyancourt pour Tous. Nous restons déterminés, années après années, à le rendre effectif sur le terrain pour les Guyancourtois.

Mes derniers mots seront pour remercier tout le personnel de la Ville qui travaille quotidiennement et avec cœur à l’entretien de notre patrimoine municipal.

Conseil municipal du 19 décembre 2017 - Déclaration sur la protection des terres agricoles de la Minière

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous » et des élus communistes par Raphaël DEFAIX

La Municipalité continue de défendre les équilibres de Guyancourt. Cela passe par la maîtrise du développement urbain et par la préservation de nos terres naturelles et agricoles, véritable poumon vert de notre commune. Cette volonté, nous la portons depuis de nombreuses années. Il a fallu parfois mener de rudes combats pour imposer nos exigences :

  • - Le classement des étangs de la Minière et des Sources de la Bièvre

 

  • - L’enfouissement du métro du Grand Paris pour ne pas défigurer la commune

 

  • - La sanctuarisation, par la ZPNAF, des terres agricoles de la Minière à l’Est de la RD 91. Rappelons qu’en 2010, le Ministre de l’époque avait envisagé de positionner la gare de la ligne 18 au milieu des champs, ce que nous avons refusé catégoriquement ! La mobilisation du Maire et de l’équipe avait porté ses fruits puisque ce projet insensé a vite été abandonné.

 

  • - Le refus de toute construction de logements à l’est de la RD 91

 

  • - La protection agricole des terres agricoles à l’ouest de la RD91, que ce soit dans le PLU ou dans le PLUI.

C’est dans cette même optique et pour nous prémunir de tout projet pouvant dénaturer notre environnement naturel privilégié, que la Ville acquière aujourd’hui des parcelles agricoles de la Minière. Le propriétaire actuel a fait part de leur intention de vendre ces terrains et il était hors de question de laisser n’importe qui se porter acquéreur.

Nous préserverons la vocation agricole de la Minière. Cette acquisition nous permettra de mettre en place notre projet type « jardins de Cocagne », dispositif qui mêle agriculture de proximité et insertion sociale.

Il côtoiera ainsi deux autres projets de la municipalité en matière de développement durable :

  • - Les jardins familiaux de Guyancourt, qui ont été agrandis de 31 parcelles supplémentaires il y a quelques mois.

 

  • - La plate-forme environnementale et pédagogique, qui prendra place sur les anciens terrains de rugby. Il s’agit d’un dispositif municipal innovant qui regroupera différents usages : des ruches, un verger mais aussi des cultures variées de plantes aromatiques, fleurs et miscanthus utilisé en permaculture, afin de sensibiliser les plus jeunes à la préservation de notre environnement.

La Commune travaillera avec l’Education nationale et certains instituts spécialisés, tels que l’Institut médico-éducatif Alphée ou le foyer John Bost. Les visites se feront sous la responsabilité des enseignants afin d’accompagner au mieux les jeunes Guyancourtois dans une démarche de développement durable.

Nous tenons à porter une vision claire et équilibrée de notre territoire. Notre ambition n’a pas changé : faire de Guyancourt, une Ville durable, attractive, agréable à vivre et solidaire.

Conseil municipal du 19 décembre 2017 - Déclaration sur la mise à jour des AP/CP

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous " par Nathalie PECNARD

Le vote de cette délibération d’autorisations de programme et de crédit de paiement nous permet d’engager de nouveaux investissements en faveur des Guyancourtois et du cadre de vie dans notre commune.

En 2014, les habitants nous ont élus pour porter un projet de ville. Depuis le début de ce mandat, nous avons déjà réalisé 80% des engagements que nous avions pris devant eux. Nous avons eu l’occasion récemment de présenter ce bilan aux habitants.

A travers ces actions, nous suivons les priorités que nous nous sommes données et qui font l’action de Guyancourt pour tous depuis de nombreuses années: l’éducation, la solidarité et le développement durable.

Notre rôle est de prévoir, c’est le sens de ce projet de ville. Mais être élu, c’est aussi savoir s’adapter.

En 3 ans, nous avons porté des projets non inscrits initialement dans nos engagements, tant en terme d’infrastructures que de services. Les travaux engagés à travers cette délibération en sont une illustration. Agir ainsi, c’est s’inscrire dans une politique du réel, c’est veiller à apporter aux Guyancourtois des services utiles et actuels et préserver un cadre de vie agréable.

Les besoins de nos habitants évoluent aussi avec le contexte national ou local.

Endossant de plus en plus le rôle de bouclier social quand l’Etat ou les collectivités locales se désengagent, nous nous sommes mobilisés pour protéger les habitants, comme ce fut le cas, par exemple, avec les menaces qui pesaient sur la pérennité de la PMI. Nous resterons vigilants chaque fois que cela sera nécessaire.

Nous continuerons à construire l’avenir de notre ville avec les habitants.

Au-delà des temps conviviaux autour des événements municipaux ou associatifs, nous avons l’occasion d’avoir de nombreux échanges avec eux pour présenter les projets et pour entendre les problématiques qu’ils rencontrent au quotidien.

C’est cette proximité avec les Guyancourtois qui nous permet de leur proposer une ville toujours plus agréables et qui répond à leurs attentes. Cela restera le sens de notre action.

Conseil municipal du 19 décembre 2017 - Déclaration sur le RIFSEEP

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous » sur le RIFSEEP par Ali BENABOUD

Comme toutes les collectivités françaises, la commune de Guyancourt doit se conformer au décret du 20 mai 2014 et mettre en place le nouveau Régime indemnitaire tenant compte des fonctions, sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (aussi appelé RIFSEEP).

Cette mise en place a nécessité un travail considérable de la part des services de la Ville et nous tenons à remercier la Direction générale des services et la Direction des ressources humaines pour leur investissement tout au long de ce dossier très complexe et très technique.

A la demande de la Municipalité, de nombreuses réunions ont été organisées afin d’avoir une vision globale et stratégique du fonctionnement du régime indemnitaire et de prendre en compte les spécificités de notre Commune et des agents municipaux. L’ensemble des directions et responsables de services ont ainsi été concertés ainsi que les représentants du personnel. Le consensus trouvé permet de préserver les grandes lignes du régime indemnitaire qui se pratiquait jusqu’alors à Guyancourt tout en valorisant d’avantage l’engagement professionnel des agents et en apportant un outil managérial.

 

Au-delà de la mise en place du RIFSEEP, nous sommes particulièrement attentifs aux conditions de travail des agents de la Ville. Ce sont eux qui assurent le service public aux habitants et il est donc essentiel qu’ils puissent exercer leurs missions dans des conditions sereines :

  • En matière de sécurité et de protection de la santé des agents municipaux, nous avons mis en place des consultations avec un médecin du travail, des campagnes de vaccination, une convention avec le CIG pour des consultations psychologiques, le dispositif garantie maintien de salaire, les formations santé-sécurité au travail, la mutuelle harmonie, le Document unique, le Registre dangers graves et imminents, le Registre de sécurité et de santé au travail.

 

  • Nous tenons aussi à ce que les agents puissent disposer de formations tout au long de leur parcours professionnel. Le volume des crédits formation inclut non seulement le CNFPT (155 000 euros en 2016), avec qui nous avons une convention, mais aussi des crédits pour des organismes privés (83 000 euros).

 

  • La Ville prend aussi en compte la pénibilité des métiers. C’est pourquoi nous acquérons du matériel technique pour faciliter le travail des agents : nouvelle balayeuse, machine de reprographie et prochainement une nettoyeuse.  Nous travaillons également à une nouvelle charte pour les ATSEM.

 

  • Enfin, la Ville adhère au CNAS, pour un montant conséquent de 150000 euros, ce qui permet aux agents de disposer de nombreux avantages sociaux : prêts avantageux, aides sociales, CESU, rentrée scolaire, loisirs etc. et verse une subvention importante (64 362 euros) à l’Amicale du personnel, qui offre aux agents des animations en dehors du temps de travail.

C’est une politique sociale globale que les élus Guyancourt pour Tous souhaitent mener en direction des agents municipaux, afin qu’ils puissent continuer à assurer le service public de qualité qu’on reconnait à Guyancourt.