Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
JANVIER 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Conseil municipal du 19 décembre 2017 - Déclaration sur la mise à jour des AP/CP

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous " par Nathalie PECNARD

Le vote de cette délibération d’autorisations de programme et de crédit de paiement nous permet d’engager de nouveaux investissements en faveur des Guyancourtois et du cadre de vie dans notre commune.

En 2014, les habitants nous ont élus pour porter un projet de ville. Depuis le début de ce mandat, nous avons déjà réalisé 80% des engagements que nous avions pris devant eux. Nous avons eu l’occasion récemment de présenter ce bilan aux habitants.

A travers ces actions, nous suivons les priorités que nous nous sommes données et qui font l’action de Guyancourt pour tous depuis de nombreuses années: l’éducation, la solidarité et le développement durable.

Notre rôle est de prévoir, c’est le sens de ce projet de ville. Mais être élu, c’est aussi savoir s’adapter.

En 3 ans, nous avons porté des projets non inscrits initialement dans nos engagements, tant en terme d’infrastructures que de services. Les travaux engagés à travers cette délibération en sont une illustration. Agir ainsi, c’est s’inscrire dans une politique du réel, c’est veiller à apporter aux Guyancourtois des services utiles et actuels et préserver un cadre de vie agréable.

Les besoins de nos habitants évoluent aussi avec le contexte national ou local.

Endossant de plus en plus le rôle de bouclier social quand l’Etat ou les collectivités locales se désengagent, nous nous sommes mobilisés pour protéger les habitants, comme ce fut le cas, par exemple, avec les menaces qui pesaient sur la pérennité de la PMI. Nous resterons vigilants chaque fois que cela sera nécessaire.

Nous continuerons à construire l’avenir de notre ville avec les habitants.

Au-delà des temps conviviaux autour des événements municipaux ou associatifs, nous avons l’occasion d’avoir de nombreux échanges avec eux pour présenter les projets et pour entendre les problématiques qu’ils rencontrent au quotidien.

C’est cette proximité avec les Guyancourtois qui nous permet de leur proposer une ville toujours plus agréables et qui répond à leurs attentes. Cela restera le sens de notre action.

Conseil municipal du 19 décembre 2017 - Déclaration sur le RIFSEEP

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous » sur le RIFSEEP par Ali BENABOUD

Comme toutes les collectivités françaises, la commune de Guyancourt doit se conformer au décret du 20 mai 2014 et mettre en place le nouveau Régime indemnitaire tenant compte des fonctions, sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (aussi appelé RIFSEEP).

Cette mise en place a nécessité un travail considérable de la part des services de la Ville et nous tenons à remercier la Direction générale des services et la Direction des ressources humaines pour leur investissement tout au long de ce dossier très complexe et très technique.

A la demande de la Municipalité, de nombreuses réunions ont été organisées afin d’avoir une vision globale et stratégique du fonctionnement du régime indemnitaire et de prendre en compte les spécificités de notre Commune et des agents municipaux. L’ensemble des directions et responsables de services ont ainsi été concertés ainsi que les représentants du personnel. Le consensus trouvé permet de préserver les grandes lignes du régime indemnitaire qui se pratiquait jusqu’alors à Guyancourt tout en valorisant d’avantage l’engagement professionnel des agents et en apportant un outil managérial.

 

Au-delà de la mise en place du RIFSEEP, nous sommes particulièrement attentifs aux conditions de travail des agents de la Ville. Ce sont eux qui assurent le service public aux habitants et il est donc essentiel qu’ils puissent exercer leurs missions dans des conditions sereines :

  • En matière de sécurité et de protection de la santé des agents municipaux, nous avons mis en place des consultations avec un médecin du travail, des campagnes de vaccination, une convention avec le CIG pour des consultations psychologiques, le dispositif garantie maintien de salaire, les formations santé-sécurité au travail, la mutuelle harmonie, le Document unique, le Registre dangers graves et imminents, le Registre de sécurité et de santé au travail.

 

  • Nous tenons aussi à ce que les agents puissent disposer de formations tout au long de leur parcours professionnel. Le volume des crédits formation inclut non seulement le CNFPT (155 000 euros en 2016), avec qui nous avons une convention, mais aussi des crédits pour des organismes privés (83 000 euros).

 

  • La Ville prend aussi en compte la pénibilité des métiers. C’est pourquoi nous acquérons du matériel technique pour faciliter le travail des agents : nouvelle balayeuse, machine de reprographie et prochainement une nettoyeuse.  Nous travaillons également à une nouvelle charte pour les ATSEM.

 

  • Enfin, la Ville adhère au CNAS, pour un montant conséquent de 150000 euros, ce qui permet aux agents de disposer de nombreux avantages sociaux : prêts avantageux, aides sociales, CESU, rentrée scolaire, loisirs etc. et verse une subvention importante (64 362 euros) à l’Amicale du personnel, qui offre aux agents des animations en dehors du temps de travail.

C’est une politique sociale globale que les élus Guyancourt pour Tous souhaitent mener en direction des agents municipaux, afin qu’ils puissent continuer à assurer le service public de qualité qu’on reconnait à Guyancourt.

Conseil municipal du 21 novembre 2017 - Vie étudiante

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous »

présentée par Danielle MAJCHERCZYK

 

L’équipe municipale Guyancourt pour Tous est très attentive aux conditions de vie des étudiants, qui doivent pouvoir bénéficier d’un environnement serein et propice à leurs études. Guyancourt accueille l’Université de Saint-Quentin-en-Yvelines, et plus de 10 000 de ses étudiants. Bientôt, à la rentrée 2018, le campus de l’ANFA regroupera près de 1000 étudiants supplémentaires.

Depuis de nombreuses années, nous veillons à être dignes de notre statut de Ville universitaire :

 

- En matière de logement, nous avons ainsi favorisé la construction de résidences étudiantes. Comme nous nous y étions engagés en 2014, une nouvelle résidence universitaire vient d’être livrée. Il s’agit de la 4e que compte notre commune. Notre Maire l’a inaugurée le 9 novembre dernier, en présence de nombreux résidents et des équipes administratives.

 - Au-delà du logement, nous veillons à ce que les étudiants puissent s’épanouir à Guyancourt. Des tarifs préférentiels leur sont accordés dans nos équipements publics en fonction de leurs âges : il est essentiel pour nous qu’ils puissent accéder à nos Maisons de quartier, à la Batterie, à la Ferme de Bel Ebat et à tous les équipements sportifs que compte la Ville.

Nous savons aussi que la santé des jeunes est un sujet majeur. Il faut faciliter l’accès aux soins des étudiants, qui parfois ne peuvent se soigner faute de moyens. C’est avec cet objectif que vient d’ouvrir un tout nouveau centre de santé, qui a pris place au cœur de la Maison de l’Etudiant.

 - Enfin, la Ville doit être attentive à la mobilité des étudiants. Cette compétence n’est pas du ressort communal mais nous défendons l’amélioration des transports en commun existants, que ce soit en termes de ponctualité, de fréquence ou de confort. Et bien sûr nous travaillons à l’arrivée de la gare de métro de Guyancourt dès 2024. Il s’agit d’un mode de transport essentiel pour des jeunes qui n’ont pas forcément de véhicule et qui souhaitent privilégier les transports collectifs.

Conseil municipal du 21 novembre 2017 - réforme du stationnement

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous »

présentée par Patrick PLANQUE

La loi MAPTAM oblige toutes les communes de France à réformer le fonctionnement du stationnement payant sur la voierie, à compter du 1er janvier 2018. La Ville de Guyancourt y a vu une opportunité pour réfléchir à cet enjeu, que nous savons essentiel, sur l’ensemble du territoire.

Trois principes ont guidé notre action :

 - la transparence et l’homogénéisation du stationnement réglementé sur la commune, afin que celui-ci soit efficace et juste

 - l’adaptation aux besoins des Guyancourtois, mais aussi des commerçants et des institutions recevant du public

 - le souci de développement durable, afin de ne pas donner la prime au « tout-voiture ».

 

C’est ainsi que la mise en place de zones réglementées perdurera pour faciliter l’accès aux commerces de la Ville, en particulier dans les quartiers des Saules, du Parc et des Chênes qui font face à des difficultés réelles.

Guyancourt bénéficie d’un fort dynamisme économique : nous sommes heureux de compter autant d’entreprises sur notre territoire, mais nous devons aussi prendre en compte les contraintes de stationnement que cela génère. Les zones bleues et les zones réglementées devront assurer une bonne rotation des véhicules pour que chaque usager puisse accéder aux commerces et aux services publics. Nous incitons aussi les habitants du quartier à privilégier les modes de circulation douce. Chaque quartier de la Ville dispose de services de proximité, accessibles à pied ou en vélo.

Dans un souci de développement durable, nous avons également décidé de supprimer la dégressivité du montant des cartes de stationnement résidentiel. L’objectif est d’inciter les propriétaires des véhicules à utiliser les parkings privés, très nombreux à Guyancourt. Cela favorisera la bonne rotation du stationnement sur la voirie publique.

Au-delà, l’équipe municipale reste mobilisée pour que les transports en commun, qui ne relèvent pas de la compétence communale, soient améliorés, que ce soit au niveau des temps de trajet, de la ponctualité mais aussi du confort pour les usagers. Une restructuration du réseau de bus SQYBUS est actuellement à l’étude à Saint-Quentin-en-Yvelines : nous participons activement aux réunions de travail et sommes extrêmement vigilants à ce que Guyancourt soit desservie au mieux, en fonction des besoins des habitants, des salariés et des étudiants.

Bien sûr, nous restons mobilisés pour que la Ligne 18 du métro du Grand Paris soit mise en place en 2024, dans les délais et conditions techniques que l’Etat s’était engagé à assurer. Ce métro est attendu des habitants et des entreprises ; il doit permettre de répondre à un besoin de mobilité quotidienne mais aussi de désengorger les axes de circulation polluants et saturés qui mène à Guyancourt.