Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
MAI 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Conseil municipal du jeudi 2 juillet 2015 - PMI

Déclaration de Virginie Vairon sur la PMI de Guyancourt


Non à la fermeture de la PMI de Guyancourt !


Contrairement à ce qui a été annoncé par le Président du Conseil départemental en séance publique et par sa représentante à Guyancourt, il semblerait que le Vice-président en charge du dossier a eu quelques réticences à recevoir notre Maire pour évoquer la fermeture de la PMI de Guyancourt.

Après avoir fixé un créneau début juillet, il lui a été annoncé que ce RDV ne pourrait se tenir car « un ordre de priorité des demandes a été établi en fonction de l’impact de la réorganisation des PMI ». Après beaucoup d’insistance, il a finalement été accordé à notre Maire un RDV téléphonique, demain 3 juillet.

Est-ce à dire que la PMI de Guyancourt, pourtant extrêmement fréquentée, est un sujet de second ordre ? Au nom de quoi certains Maires seraient reçus rapidement tandis que d’autres seraient mis en attente ?

Est-ce de l’iniquité ? Plus que des paroles, nous voulons des actes !

La Conseillère du canton s’est voulue rassurante le 19 juin dernier. Or, tous les signes donnés par le département la contredisent. Je tiens à disposition de tous les conseillers qui le souhaitent une carte émanant du conseil départemental, qui indique les lieux des 21 PMI… Rien à Guyancourt !

L’action sociale est la première des compétences du département et nous avons là encore le signe flagrant de son désengagement !

Les élus du groupe Guyancourt pour Tous réitèrent leur opposition à la fermeture de cette structure de proximité qui joue un rôle essentiel auprès des Guyancourtois en matière de santé publique et de prévention précoce. Nous défendrons jusqu’au bout ce service public de la petite enfance.

Conseil municipal du jeudi 2 juillet 2015 - Culture

Déclaration de Marie-Claude Riocreux sur les fonds de concours de la CASQY aux établissements culturels communaux

 

Les deux conventions qui viennent d’être adoptées par le Conseil Municipal reflètent hélas le désengagement culturel de la CASQY et les coupes budgétaires qu’elle a décidé en avril dernier.

La Ferme de Bel Ebat perd 50 464 € cette année et La Batterie 66 667 €. Pire, elles risquent, comme d’autres équipements communaux de Saint-Quentin-en-Yvelines, de perdre la totalité de la subvention l’année prochaine, ce qui remet bien sûr en cause leurs moyens et leurs programmations.

Aux côtés du collectif associatif, les élus du groupe Guyancourt pour Tous demandent au Président de l’agglomération et à sa majorité de rectifier leur budget, et de rétablir les crédits pour la culture, les associations et la politique de la ville. Ce rectificatif, qui pourra s’opérer dans le cadre du budget supplémentaire, est essentiel si l’on veut préserver le dynamisme de notre territoire et son projet « solidaire »… un projet déjà mis à mal par les fermetures d’équipements publics tels que la Maison de la Poésie à Guyancourt et la Maison de l’environnement à Magny-les-Hameaux.

Les services aux habitants doivent rester la raison d’être de notre agglomération. Nous nous en ferons les ardents défenseurs.

 

Conseil municipal du jeudi 2 juillet 2015 - Budget supplémentaire

Déclaration de Bernard Tabarie sur le budget supplémentaire

 

Le Budget Supplémentaire est un ajustement du Budget Primitif que nous avons voté le 17 décembre dernier.

Ce BS tient compte des éléments que nous ignorions au moment du vote du budget primitif : le résultat définitif du compte administratif, les restes à réaliser, les recettes réelles telles que les bases fiscales, la révision des dotations de l’Etat et les mécanismes de péréquation.

Nous connaissons aujourd’hui le montant de notre contribution au FSRIF. Il est de 1 221 845 euros cette année. S’il s’agit d’une somme conséquente, nous pouvons nous réjouir néanmoins de la prise en compte des critères « sociaux » dans le calcul des contributions. Notre mobilisation a payé et nous en voyons le résultat puisque, rappelons-le, nous devions reverser 1,9 Millions en 2013.

Ces nouvelles données nous permettent de constater à quel point la prudence dont la Municipalité et les services ont fait preuve nous est salutaire. En effet, à ces contraintes financières s’ajoutent des difficultés nouvelles :

• Le désengagement de la CASQY. Nous avons appris, fin avril, qu’elle diminuait ses dotations aux équipements culturels de la commune, obligeant la ville à compenser les 150 000 euros de perte.
• Le désengagement du Conseil départemental, qui a d’ores et déjà annoncé des baisses de subventions.

Au vu de ces contraintes, des choix budgétaires s’imposaient afin de parvenir à l’équilibre. Ces arbitrages respectent néanmoins nos orientations puisque nous avons maintenu la priorité à la solidarité, au cadre de vie et au quotidien des habitants.

Les efforts fournis ont été particulièrement importants et nous tenons à remercier l’ensemble des services de la ville pour le travail effectué.

 

Conseil Municipal du vendredi 19 juin 2015 - PMI

Déclaration de Virginie Vairon sur la PMI de Guyancourt


Le Conseil départemental des Yvelines continue de mettre en œuvre son plan de regroupement des PMI (protection maternelle Infantile). Cette politique a pour conséquence de fermer certaines structures de proximité pourtant indispensables sur notre territoire. Notre Maire, François Deligné, est déjà intervenu à plusieurs reprises auprès du Département pour dénoncer ces fermetures qui pénaliseraient fortement les familles yvelinoises, et notamment les plus fragiles et démunies.

 

Il y a quelques semaines, nous avons appris par des canaux non-officiels que le Conseil départemental voulait supprimer la PMI de Guyancourt, située dans les locaux du centre social Pasteur ! Il semblerait que la fermeture ait été actée ce matin en séance du conseil départemental !

 

  • Nous regrettons d’abord très fortement l’opacité avec laquelle ce projet est mis en œuvre et déplorons le manque d’informations transmis par l’institution départementale et le silence total des conseillers départementaux de notre canton.
  •  
  • Nous nous opposons ensuite fortement à la fermeture de cette structure de proximité qui joue un rôle essentiel auprès des Guyancourtois en matière de santé publique et de prévention précoce. En témoigne la très forte fréquentation de cette PMI !

 

La suppression de cette structure serait le signe flagrant du désengagement du conseil départemental dans ses missions sociales, qui sont pourtant au cœur de ses compétences.

Les élus du groupe Guyancourt pour Tous regrette amèrement le vote de la conseillère départementale du canton, censée représenter Guyancourt, qui n’a visiblement pas pris la mesure des conséquences dramatiques qu’a ce projet pour les habitants et notre commune.

Nous resterons pour notre part mobilisés pour préserver ce service public qui, comme tant d’autres en ce moment, fait les frais de politiques dangereuses et nuisibles, que ce soit au niveau intercommunal ou départemental.