Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
FéVRIER 2020
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

Conseil municipal du 10 avril 2019 - Déclaration du groupe Guyancourt pour Tous sur le Budget primitif 2019

Danielle Majcherczyk


Notre Conseil municipal vient d’adopter le budget primitif 2019 de notre Commune. Depuis quelques années, les budgets primitifs sont particulièrement difficiles à équilibrer. C’est le cas cette année encore, en raison du désengagement de l’Etat mais aussi des incertitudes sur les recettes à venir.

- La Dotation globale de fonctionnement, versée par l’Etat, baisse de nouveau cette année. La notification définitive, que nous avons reçue il y a quelques jours seulement, fait état d’une diminution de 273 000 euros. Sur 5 ans, cela représente une perte de 3,5 millions d’euros.

- Quant au système de péréquation financière, nous sommes encore dans l’incertitude concernant le montant de notre contribution au FSRIF. Elle est estimée à 750 000 euros cette année. Grâce au travail de la Municipalité au sein du Forum Métropolitain, nous avons réussi à faire baisser notre contribution au fil des ans en faisant en sorte que les critères sociaux soient mieux pris en compte dans le calcul du fonds. Nous poursuivons ce travail au sein des instances nationales pour que la justice sociale soit réelle.

- Côté agglomération, vous le savez le Maire s’est battue pour que l’égalité de traitement entre les 12 communes soit assurée dans les transferts de charge. Guyancourt a déposé un recours contre l’agglomération et le tribunal administratif vient de nous donner raison. C’est une première victoire, car l’agglomération a été contrainte de redélibérer jeudi soir pour se mettre en règle. Maintenant il faut continuer notre mobilisation pour imposer une « clause de revoyure » de la CLECT. L’agglomération a entamé le travail pour l’éclairage public. Il faut maintenant que la clause de revoyure soit généralisée à toutes les compétences…

Heureusement, nous avons fait de nombreux efforts les années passées pour évaluer au plus juste nos dépenses mais aussi augmenter nos recettes :

• Nos actions volontaristes en matière de développement durable et d’économies d’énergie. Ces efforts d’investissement permettent de réelles économies de fonctionnement sur le long terme. La réhabilitation de l’école Robespierre, que nous entamons cette année, sera exemplaire de notre démarche.

Nous aurons un aperçu concret des fruits de notre travail dans le rapport en matière de développement durable, qui sera présenté tout à l’heure.

• Les services de la Ville ont aussi poursuivi leurs efforts pour maîtriser les budgets de fonctionnement et poursuivre les économies là où elles pouvaient être faites. Nous remercions l’ensemble des services pour le travail fait, leur professionnalisme mais aussi leur capacité d‘innovation.

• Nous pouvons aussi nous appuyer sur notre attractivité économique. Les très nombreuses entreprises qui se développent à Guyancourt favorisent non seulement l’emploi mais apportent aussi des ressources pour financer le service public aux habitants. Près de la moitié du produit fiscal provient des entreprises Guyancourtoises. De nouvelles arrivées sont prévues : ENEDIS, qui rejoindra le bâtiment Proxima V, inauguré le 28 mars dernier, mais aussi l’entreprise japonaise JST qui s’implantera dans les années à venir…

Ce sont tous ces efforts qui nous permettent d’équilibrer le budget aujourd’hui.

Nous garderons ainsi le cap sur le projet de ville sans augmenter les taux de fiscalité locale. La taxe foncière et la taxe d’habitation resteront à leur niveau de 2016, à un niveau inférieur au taux moyen national et au taux moyen de la strate.

Nous maintenons nos priorités en matière d’éducation, de solidarités et de développement durable. Les grands projets d’aménagement se poursuivront : mail des Saules, place du marché, coulée verte, salles d’arts martiaux. Notre objectif reste le même : assurer le service public aux habitants et réaliser la totalité des engagements que nous avons pris devant les Guyancourtois.

Share