Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
DéCEMBRE 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Motion pour le maintien du projet de ligne 18 du Grand Paris Express

MOTION DEPOSEE PAR LE GROUPE GUYANCOURT POUR TOUS

POUR LE MAINTIEN DU PROJET DE LIGNE 18 DU GRAND PARIS EXPRESS

ET DE LA GARE DE GUYANCOURT

VU le code général des collectivités Territoriales,

VU le code de l’urbanisme,

VU le code de l’environnement,

VU les dispositions du schéma directeur d’ile de France adopté par délibération du conseil régional du 25 septembre 2008,

VU la loi n° 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris,

VU le décret n° 2010-756 du 7 juillet 2010 relatif à la société du Grand Paris,

VU la loi n° 2011-1011 du 24 aout 2011 portant approbation du schéma d’ensemble du réseau du transport du Grand Paris,

VU la délibération du conseil de surveillance de la société du Grand Paris du 26 mai 2011 adoptant l’acte motivé prévu par le V de l’Article 3 de la loi relative au Grand Paris,

VU le dossier d’enquête publique relative à la ligne 18 du Métro du Grand Paris Express, le rapport, les conclusions motivées et l'avis de la commission d'enquête en date du 7 juillet 2016,

VU le Décret n° 2017-425 du 28 mars 2017 déclarant d'utilité publique et urgents les travaux nécessaires à la réalisation du tronçon de métro automatique du réseau de transport public du Grand Paris reliant les gares Aéroport d'Orly à Versailles Chantiers, gares Aéroport d'Orly et CEA Saint-Aubin non incluses (tronçon inclus dans la ligne dite « verte » et correspondant à la ligne 18) et à la réalisation du site de maintenance des infrastructures, de maintenance et de remisage du matériel roulant et du poste de commandement centralisé de Palaiseau ainsi que du raccordement de ce site au réseau de transport public du Grand Paris, dans les départements de l'Essonne, des Hauts-de-Seine et des Yvelines et emportant mise en compatibilité des documents d'urbanisme des communes d'Antony, Châteaufort, Gif-sur-Yvette, Guyancourt, Magny-les-Hameaux, Massy, Palaiseau, Orsay, Saclay, Versailles, Villiers-le-Bâcle et Wissous,

Le Conseil Municipal,

CONSIDERANT que le report ou l’abandon, total ou partiel, du projet de ligne 18 nuirait gravement aux habitants, étudiants, salariés et au-delà à tous les acteurs du territoire, qui ont besoin de cette gare reliant les deux côtés du plateau de Saclay, de l’aéroport d’Orly jusqu’à Guyancourt, puis Versailles.

CONSIDERANT que la ligne 18 répond pleinement aux priorités du Président de la République, annoncées le 1er juillet 2017, en matière de « transports du quotidien » et de mobilité journalière domicile/travail/loisirs.

CONSIDERANT que l’Etat ne peut ignorer plus d’un million d’Yvelinois et ce bassin d’emplois incontournable que représentent Guyancourt et Saint-Quentin-en-Yvelines. La Ville compte plus de 33 000 emplois et près de 2000 entreprises, dont des grands comptes tels que le Technocentre Renault, Bouygues Challenger, le Crédit Agricole, Malakoff, Sodexo, EGIS, ainsi qu’un tissu riche de sociétés et de PME/TPE. Guyancourt est la locomotive économique au sein de Saint-Quentin-en-Yvelines, deuxième pôle économique d’Ile-de-France.

CONSIDERANT que la ligne 18 du Grand Paris Express doit être la colonne vertébrale du projet Paris-Saclay, dans le cadre de l’Opération d’Intérêt National. Le cluster puise sa force dans le pôle scientifique d’excellence de part et d’autre du plateau (Université Paris Saclay, CEA, ENS Cachan, HEC, Ecole Polytechnique, Agro-Paris Tech et INRA, Centrale-Supélec, Estaca, CNRS, ANFA) mais s’appuie aussi sur l’attractivité des grands pôles d’activités économiques, principalement implantés à Saint-Quentin-en-Yvelines. Le territoire de l’OIN, ce sont au total 165 000 emplois et quelques 14 000 entreprises.

CONSIDERANT que ce territoire souffre aujourd’hui d’une saturation de ses principaux axes de circulations routières (RD 36, RN 286, avenue des Garennes, etc.), et de la pollution qui en découle, ainsi que de l’absence de dessertes ferroviaires directes est/ouest.

CONSIDERANT que l’Etat s’est engagé, sous différents gouvernements, à mener à bien ce projet de transport en commun structurant en signant notamment, le 14 décembre 2015, le Contrat de Développement Territorial « Versailles Grand Parc / Saint-Quentin-en-Yvelines / Vélizy-Villacoublay ». 

CONSIDERANT que le projet est déjà très avancé et les obstacles techniques levés, tant au niveau de l’implantation de la gare de Guyancourt, pilotée par la Société du Grand Paris, que de l’aménagement du terrain de 22 hectares l’entourant. Ainsi, le « dialogue compétitif » mis en place par l’Etablissement public Paris Saclay s’est achevé il y a quelques semaines et a permis, dans un esprit partenarial constructif, de sélectionner le groupement chargé d’aménager ce nouveau quartier mixte devant accueillir des logements, des activités économiques et commerciales, des services publics et des espaces de détente.

CONSIDERANT donc que l’abandon ou le report du projet de ligne 18 du Grand Paris Express déséquilibreraient le territoire de l’OIN et remettraient en cause l’aménagement du quartier de la gare de Guyancourt, la construction des logements prévus et l’arrivée de nouvelles entreprises.

La Ville de Guyancourt,

AFFIRME que le projet de ligne 18 du Métro du Grand Paris Express constitue un engagement majeur de l’Etat depuis plusieurs décennies ;

S’OPPOSE à la tentative d’abandon ou de report de l’implantation et de la mise en fonctionnement de la gare de Guyancourt ;

DEMANDE à l’Etat de réaliser le projet de ligne 18 dans son intégralité, selon les modalités techniques et calendaires prévues.

Share