Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
MARS 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Conseil Municipal du 29 mars 2017 - Déclaration sur le budget primitif 2017

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous » et des élus communistes par Richard Mézières sur le vote du Budget Primitif 2017

Le Conseil municipal vient de voter le budget primitif 2017.

1/ Comme les années précédentes, il a été particulièrement difficile à équilibrer, tant les incertitudes sur les dotations extérieures et les péréquations sont grandes…

  • La Dotation globale de fonctionnement est de nouveau en baisse cette année : moins 900 000 euros en 2017. Cette diminution s’ajoute aux diminutions successives de la DGF depuis 2010.
  • Les subventions du conseil régional, du conseil départemental restent également très incertaines. Guyancourt a été particulièrement touchée les années passées et nous pouvons craindre de nouveaux désengagements:
    • l’aide à la petite-enfance (370 000 euros supprimés pour Guyancourt en 2016), n’a pas été rétablie, alors même que le département a retrouvé de très grandes marges financières depuis sa très forte hausse de la taxe foncière de +66%.
    • Au-delà des aides aux communes, les habitants ont aussi directement fait les frais des coupes budgétaires régionales et départementales : politique de la ville, prévention spécialisée, aide sociale en matière d’énergie.
  • Côté agglomération, le travail inéquitable de la CLECT risque d’entraîner non seulement une vraie perte financière pour la ville et les habitants mais aussi une dégradation probable des services publics aux habitants. Nous en avons déjà des signaux avec les déchetteries et les réseaux d’éclairage.
  • Quant à la péréquation financière, nous sommes encore dans l’incertitude totale concernant le montant de notre contribution au FSRIF (de 1 400 000 euros en 2016). Le travail de la Municipalité, au sein du Forum Métropolitain, pour rétablir des critères plus justes peuvent laisser espérer une baisse de notre contribution, dont on connaitra le montant définitif courant avril 2017.

2/ Heureusement, nous avons fait de nombreux efforts les années passées. Ce sont eux qui nous permettent d’équilibrer le budget aujourd’hui :

  • Parmi eux : nos actions volontaristes en matière de développement durable et d’économies d’énergie. Conjugués à un hiver 2015-2016 il est vrai clément, ces efforts nous ont permis de diminuer notre facture de  fluides de 300 000 euros en 2016.
  • Les services ont poursuivi leurs efforts pour maîtriser les budgets de fonctionnement et poursuivre les économies là où elles pouvaient être faites. L’équipe municipale tient à les remercier vivement pour le travail mené avec grand sérieux et professionnalisme.
  • Nous pouvons aussi nous appuyer sur notre développement économique, entretenu depuis de nombreuses années et qui apporte des ressources précieuses.

3/ Ces efforts importants nous permettent de garder le cap sur le projet de ville sans augmenter les taux de fiscalité locale. La taxe foncière et la taxe d’habitation resteront à leur niveau de 2016.

Nous maintenons nos priorités en matière d’éducation, de solidarités et de développement durable. L’autofinancement que nous sommes parvenus à dégager grâce à nos efforts, nous permettra cette année encore de poursuivre la réalisation des engagements que nous avons pris auprès des Guyancourtois.

Share