Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
DéCEMBRE 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Newsletter

Recevez les informations du site guyancourt-pour-tous.fr

Tribunes libres

Elections départementales du 22 et 29 Mars - Canton de Montigny - Guyancourt

 

Madame, Monsieur, chers amis,

 

Nous sommes très heureux de vous inviter au lancement de notre campagne

pour les élections départementales le

 

Samedi 7 février 2015 à partir de 11h30

 

Maison de quartier Monod à Guyancourt (Villaroy)

 

Ce moment convivial sera l’occasion d’organiser notre mobilisation pour les semaines à venir, d’échanger autour de nos thèmes de campagne et d’organiser nos actions.

Nous vous présenterons également notre premier document à destination des habitants.

Il nous reste deux mois pour convaincre les Ignymontains et les Guyancourtois.

 

                                                   Venez nombreux !

N’hésitez pas à communiquer cette invitation autour de vous.

 

François DELIGNÉ, Sandrine GRANDGAMBE,

Vivien GASQ, Marie-Christine LETARNEC

 

Cérémonie des voeux de Guyancourt

Discours de François DELIGNÉ,

Maire de Guyancourt, Conseiller général des Yvelines

Vice-Président de la CA. de SQY

6 janvier 2015

 

Monsieur le Préfet,

Madame et Messieurs les Maires,

Mesdames et Messieurs les élus,

Messieurs les Directeurs Départementaux,

Messieurs les représentants des forces armées, de la sécurité publique et civile,

Mesdames et Messieurs les représentants d’établissements scolaires et d’associations,

Mesdames et Messieurs les dirigeants d’entreprises,

Mesdames et Messieurs, chers amis,

 

 

Merci d’être venus si nombreux aujourd’hui…

 

Une nouvelle année débute… et avec elle, la cérémonie des vœux de la ville qui nous réunit toujours très nombreux. Nous avons le souhait, chaque année, de rassembler les habitants et nos partenaires pour un moment partagé.

 

Avec mon équipe, j’y trouve l’occasion et le plaisir d’évoquer Guyancourt, de faire un tour d’horizon de ce qui nous attend et de ce que nous allons entreprendre… ensemble.

 

Mais tout d’abord, je suis heureux de vous présenter, à toutes et à tous, mes vœux les plus chaleureux pour 2015 ! Que cette nouvelle année vous apporte santé, bonheur et réussites.

 

Il s’agit de la première cérémonie des vœux de ce nouveau mandat. Il y a neuf mois en effet, les Guyancourtoises et les Guyancourtois renouvelaient leur confiance à l’équipe municipale.

 

La très large majorité qu’ils nous ont accordée – près de 68% – est une reconnaissance du travail accompli, ensemble, au cours des six dernières années.

 

Cette confiance nous honore et elle nous engage. Je mesure la responsabilité qui nous est confiée. Guidée par l’intérêt général, la Municipalité tiendra la totalité des engagements pris devant les habitants…

 

Oui, forte de sa diversité et de son expérience, notre équipe travaille avec détermination au service de tous les Guyancourtois !

 

Cette volonté fait partie intégrante de l’Histoire de notre ville. A Guyancourt nous avons toujours fait le choix de construire l’avenir… « Faire l’avenir plutôt que le subir »… Voilà ce qui fonde notre projet de ville et guide nos actions.

 

* * *

 « Construire l’avenir » … c’est d’abord permettre aux Guyancourtois de rester maîtres de leur propre vie. Et cela, bien sûr, se joue dès le plus jeune âge.

 

Ville d’éducation, Guyancourt met des moyens importants au service de nos enfants et de nos jeunes pour les aider à s’épanouir, à s’émanciper et à faire leurs propres choix.

 

C’est dans cette optique qu’a été mise en place la nouvelle organisation des rythmes scolaires. Celle-ci a bien sûr des répercussions sur tous les temps de l’enfant : scolaire, mais aussi périscolaire, familial, associatif.

 

 

Pour sa part, la Municipalité veille à la qualité des temps périscolaires et en particulier de la pause méridienne.

 

Nous avons ainsi augmenté le nombre d’animateurs encadrant, qui travaillent déjà aux côtés des enseignants.

 

Dans notre ville, la mise en place des nouveaux temps de l’enfant s’est faite de manière sereine et constructive. Et je tiens à saluer le travail de ceux qui ont œuvré à sa réussite : les enseignants, les parents d’élèves et bien sûr le personnel de la ville.

 

Il est vrai que nous nous sommes appuyés sur notre politique éducative globale, mise en place depuis de nombreuses années.

 

L’enjeu qui est désormais devant nous, c’est la refondation de l’école… une école qui a été malmenée justement par ceux qui aujourd’hui refusent cette refondation. 

 

Oui… vous le voyez, il ne s’agit pas que d’un simple changement d’heure. L’école républicaine doit retrouver ses fondements :

  • L’égalité des chances
  • L’intégration de tous, quelque soit ses origines, son milieu social, ses différences
  • La Laïcité

 

 

Nous continuons par ailleurs à investir dans les équipements pour l’enfance, déjà nombreux.

 

Nous venons tout juste d’ouvrir un nouveau groupe scolaire - Lurçat-Triolet…. Et dans quelques jours, un nouvel équipement municipal ouvrira ses portes, pour la petite-enfance. Il s’agit du multi-accueil Poulbot, le 2e de la ville, qui accueillera les enfants dès le 12 janvier prochain.

 

Très attendu par les Guyancourtois, il offre un mode de garde plus souple pour les familles. Il répondra notamment aux attentes de nombreux parents exerçant une activité à temps partiel ou à la recherche d’un emploi. Je pense aussi aux familles monoparentales, qui ont des besoins particuliers.

 

Un accueil spécifique sera également offert aux enfants en situation de handicap afin de leur permettre une socialisation progressive au sein du Multi-accueil.

 

Ces équipements nouveaux renforcent notre service public de l’enfance et de la petite enfance. Celui-ci est reconnu bien au-delà des frontières de notre ville, car il est performant et il fait vivre au quotidien les valeurs républicaines les plus essentielles.

 

* * *

Ce sont ces mêmes principes qui guident notre action en matière de solidarités.

En ces temps de crise économique continue depuis 2007, la Municipalité a toujours choisi de soutenir tous les habitants. Là où de nombreuses institutions font le choix malheureux de se désengager, nous continuons d’assumer le rôle de « bouclier social » !

 

 

Ainsi, à Guyancourt, aucun habitant ne paie le coût réel du service public. Avec la refonte des quotients familiaux que nous mettons en place, les tarifs sont plus progressifs et mieux adaptés aux différentes situations des habitants.

 

Ils concernent la restauration scolaire, les crèches, les centres de loisirs et de vacances, les classes de découverte ou encore les différents accueils périscolaires.

 

Nous restons par ailleurs aux côtés des habitants les plus fragilisés.   A Guyancourt, les personnes dépendantes ou en situation de précarité trouvent toujours un soutien individualisé.

 

Le personnel municipal travaille au quotidien pour chacune d’entre elles. Ils les aident, les accompagnent ou les orientent vers des professionnels compétents ou des associations du territoire.

 

La ville veille également à ce que chaque équipement, chaque service soit accessible à tous. Avec les associations et leurs dirigeants, nous portons la même attention au sport, aux animations et à la culture … qui sont loin d’être accessoires, contrairement à ce que certains voudraient faire croire !

 

Les bénévoles donnent sans compter leur temps et leur énergie au service des Guyancourtois. Je crois qu’ensemble, nous pouvons saluer leur travail remarquable.

 

 

 

Au-delà, un effort important est fait en matière de santé, domaine qui mobilise tout particulièrement notre équipe municipale. Vous le savez, l’offre de soins se développera prochainement dans la commune. La Maison de retraite du quartier des Saules s’étendra pour accueillir une trentaine de lits supplémentaires dédiés aux patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

 

 

J’ai également le plaisir de vous confirmer deux projets d’importance dans le domaine de la santé :

 

            + L’année 2015 verra d’abord le début de la construction d’une Clinique de soins de suite dans notre ville. Elle comprendra des services diversifiés : des lits d’hospitalisation complète et de jour ainsi qu’un service d’hospitalisation à domicile. L’implantation de cette clinique répondra aux besoins des habitants, et de leurs proches, et créera plus d’une centaine d’emplois.

 

 

            + 2e projet de taille : la création d’une Maison de santé Pluridisciplinaire à Villaroy. Nous avons tenus à répondre, avec l’aide de notre agglomération, aux besoins exprimés par la communauté médicale déjà installée. Ce centre permettra de regrouper les médecins et autres professionnels de santé et il proposera aux habitants une amplitude horaire élargie et des consultations sans rendez-vous.

 

 

Ces services de proximité, en matière de santé mais aussi d’emploi et de solidarités, sont absolument essentiels. Par les projets qu’elle suscite ou les initiatives qu’elle accompagne, la Municipalité s’attache à être au plus proche des habitants et de leur vie quotidienne.

 

Mais dans le même temps, elle doit porter une vision d’avenir et peser pour que Guyancourt garde la maîtrise de son territoire et de son environnement.

 

 

* * *

« Peser »… voilà un mot qui a du sens à Guyancourt. Beaucoup, par le passé, ont cherché à nous imposer leurs décisions… des décisions unilatérales, venues d’en haut et ne prenant pas en compte l’avis et l’intérêt des Guyancourtois. A chaque fois, nous nous sommes mobilisés, élus et habitants, pour défendre Notre territoire … pour faire entendre notre voix… Voilà ce qui fait notre identité et notre force !

 

 

Nous sommes ainsi capables de résister aux contraintes importantes qui pèsent sur les collectivités locales. Notre commune l’a encore démontré au cours de l’année passée.

 

 

Grâce à notre mobilisation, nous sommes parvenus à ce que la solidarité financière entre les communes d’Ile-de-France soit plus juste. En juin dernier, le conseil constitutionnel nous a en effet donné raison et a rétabli l’équité de traitement entre les territoires. Ainsi, pour 2015, notre contribution au Fond de Solidarité de la région Ile-de-France va diminuer.

 

Vous le voyez, Guyancourt a prouvé que les institutions locales, forte de leur proximité avec les habitants, pouvaient peser sur la situation générale.

 

Cela est d’autant plus vrai que la ville profite d’une gestion saine de ses finances, qui nous permet de ne pas augmenter la fiscalité locale. Celle-ci est non seulement restée stable depuis 2008, mais elle est également bien inférieure à la moyenne nationale et à la moyenne des villes de Saint-Quentin-en-Yvelines.

 

Par ailleurs, le dynamisme de Guyancourt nous permet d’accueillir un très grand nombre d’entreprises, des grands groupes comme des petits établissements. Notre commune est la locomotive économique de Saint-Quentin-en-Yvelines. Elle verra bientôt l’arrivée de la société Baxter et l’extension du Crédit agricole.

 

Ce sont ainsi près de 35 000 emplois que comptera la commune, soit un taux exceptionnel dépassant 2 emplois pour un habitant actif.

 

Il y a peu, la presse a de nouveau salué le dynamisme économique de notre ville en révélant que Guyancourt accueillait deux des 100 premiers sites de Recherche et Développement en France :

 

  • le Technocentre Renault, 1er centre français ! Il rassemble à Guyancourt plus de 10 000 employés ;
  • Un établissement en pleine croissance est également cité. Il s’agit de Akka Technology, un jeune Centre de recherche performant.

 

Bien sûr, l'attractivité économique de Guyancourt n'est pas une fin en soi. Elle est d’abord une chance pour l’emploi. Elle permet également de financer un service public local de qualité, solidaire et accessible aux habitants, afin de leur offrir un « mieux-vivre » au quotidien…

 

 

* * *

 

« Construire l’avenir », c’est enfin maîtriser le développement de notre territoire. Pour Guyancourt, il s’agit d’abord de terminer les aménagements en cours dans les quartiers en évolution. Comme toujours dans notre ville, nous avons veillé à ce que tous les équilibres soient préservés.

 

L’aménagement des terrains Châteauneuf répond ainsi à notre exigence de mixité sociale et fonctionnelle. Les logements, pour moitié en accession libre et pour moitié en locatif aidé, sont construits à proximité des équipements publics, des commerces et des espaces verts.

 

Ce développement équilibré constitue une étape supplémentaire dans la transformation du Pont du Routoir.

 

Le quartier a fêté son quarantième anniversaire l’an passé. J’étais heureux de voir tant d’habitants participer activement aux célébrations. Certains d’entre eux sont nos pionniers, arrivés à Guyancourt dès les années 70. Ils sont la mémoire du quartier et de la ville aussi.

 

Beaucoup ont témoigné de l’évolution fantastique de ce quartier, depuis l’aménagement de la rue Jean-Maillier à la construction de la nouvelle école, en passant par la création de la place Cendrillon.

 

Fort de la diversité de ses habitants, le Pont du Routoir forge ses équilibres.

 

L’aménagement de Villaroy se poursuit également. L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit de constituer une « entrée » pour le quartier. Ce projet doit  permettre de fortifier son dynamisme. Il complètera l’offre de services déjà bien présents.

 

Aux côtés des équipements structurants comme la médiathèque, la salle d’exposition, la Maison de la poésie et la Maison de quartier, viendront s’ajouter de nouvelles activités commerciales et hôtelières.

 

* * *

 

Au-delà, il est également essentiel de maîtriser les grands enjeux de territoire, en particulier ceux qui sont liés à l’Opération d’intérêt national Paris Saclay. J’ai eu l’occasion de m’exprimer à plusieurs reprises sur ces sujets d’importance.

 

Nous avons eu l’assurance que le métro du Grand Paris desservira Guyancourt par une voie souterraine. L’intégration urbaine de ce réseau de transport structurant était une condition absolument indispensable pour que le projet voie le jour. Elle est aujourd’hui acquise.

 

Il s’agit maintenant de prévoir l’implantation de la gare, en lien avec l’aménagement du terrain Thalès, place de Villaroy, à quelques centaines de mètres d’ici. Il est essentiel que soient créés les accompagnements nécessaires et les connexions aux réseaux de transport existants. Ces exigences ont été entendues.

Une enquête publique sera prochainement ouverte et chacun d’entre nous sera invité à s’exprimer sur ce projet de ligne 18. J’espère que vous serez nombreux à y participer. Soyez assurés que je resterai attentif, comme toujours, pour que cette réalisation se fasse dans l’intérêt des Guyancourtois.

 

 

L’autre enjeu qui doit nous mobiliser concerne l’avenir de Saint-Quentin-en-Yvelines. Notre agglomération a désormais plus de 40 ans : 40 ans de combats communs  et de projets partagés… 40 ans aussi pour forger les équilibres et les atouts reconnus de tous. Vous les connaissez :

 

  • une forte attractivité économique,
  • un dynamisme universitaire,
  • un cadre de vie de qualité,
  • des équipements de proximité capables de répondre aux besoins des habitants comme d’accueillir des manifestations au rayonnement international. Je pense bien sûr au vélodrome et au golf national qui accueilleront l’un comme l’autre des événements de grande renommée.

 

 

Ces atouts sont précieux et j’entends, avec l’équipe municipale et de nombreux élus communautaires, les défendre.

 

Nous serons extrêmement attentifs à ce que les communes et leurs habitants soient systématiquement associés aux décisions qui sont prises par le nouvel exécutif de la CASQY. Il est des domaines où nous serons particulièrement vigilants et mobilisés :

 

  • le maintien de la dynamique économique de Saint-Quentin-en-Yvelines ;
  • les conditions de son attractivité culturelle, qui passent par un soutien sans faille aux équipements et aux acteurs culturels de notre territoire.

 

* * *

 

Cette attention sera d’autant plus nécessaire que notre agglomération va s’agrandir dès 2016, conformément à la loi.

 

Notre intercommunalité mérite mieux qu’une simple logique comptable qui vise à agglomérer des villes, sans cohérence avec les enjeux existants.

 

Les réussites de Saint-Quentin-en-Yvelines ne seront préservées que si nous garantissons la proximité avec les habitants et la réalisation des projets structurants de notre territoire.  

Les intérêts que nous partageons avec les communes les plus proches du plateau de Saclay nous semblent être un atout majeur pour notre territoire. Ils concernent le développement économique, le rayonnement universitaire et la mise en place des réseaux de transports structurants.

 

Bien sûr, ces grands projets doivent se faire dans une logique de proximité avec les saint-quentinois. C’est pourquoi le conseil municipal s’est prononcé contre le périmètre proposé par le Préfet de Région, qui prévoyait une agglomération à 57 communes et 800 000 habitants.

 

Nous croyons également que cette évolution doit être pensée avec les habitants de Saint-Quentin-en-Yvelines. Le calendrier proposé nous semble trop court et trop contraignant. C’est aux habitants de construire cette agglomération. Il faut se donner du temps pour que chacun se l’approprie.

 

 

* * *

 

« On ne subit pas l’avenir, on le fait », disait Bernanos. En ce début d’année 2015, je fais le vœu que ces mots guident nos pensées et nos actions. A Guyancourt, nous savons que nous sommes plus forts si nous construisons l’avenir ensemble…

 

  • Un avenir où les jeunes générations apprennent des plus âgées et s’enrichissent de leurs expériences
  • Un avenir où les nouveaux habitants apporteront leur singularité et profiteront de ce bien-vivre ensemble qui est la marque de Guyancourt
  • Un avenir où le partage et la solidarité l’emporteront durablement sur l’indifférence et le repli sur soi.

 

Je forme le vœu qu’en 2015, chacun d’entre vous puisse vivre des moments de joie et de fraternité.

 

Je vous souhaite à toutes et à tous  une excellente année 2015 !

Défendons les équilibres de Saint Quentin en Yvelines !

Tribune du Guyancourt Magazine N°482 - 18 décembre 2014

Notre agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines a plus de 40 ans : 40 ans de combats communs et de projets partagés... 40 ans aussi pour forger les équilibres et les atouts reconnus de tous : une forte attractivité économique, un cadre de vie de qualité, des équipements appréciés des habitants. Les élus de la liste Guyancourt pour tous considèrent l'intercommunalité comme une coopérative de communes, avec un mode de gouvernance qui doit permettre des échanges fructueux et des décisions partagées.

Or, depuis mars 2014, nous sommes inquiets...Inquiets lorsque nous voyons que la droite devenue majoritaire à la CASQY prend des positions au nom de tous les élus communautaires, sans débat préalable et sans concertation avec les Maires? Inquiets lorsque nous entendons les menaces à peine voilées de suppression de certains équipements, notamment culturels, sous couvert d'audits dont on ne sait rien. Inquiets enfin lorsque nous sentons les risques pesant sur le projet social et solidaire que nous avons construit ensemble au cours des dernières décennies.
Ces signaux appellent notre vigilance.

Soyez assurés que l'équipe municipale restera attentive et agira pour défendre la réussite de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Les 30 élus de la liste Guyancourt pour Tous