Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
JUILLET 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Discours de François Deligné

Déclaration de François Deligné au soir du second tour de l'élection présidentielle - 6 mai 2012

Mesdames, Messieurs,

Je vous prie de bien vouloir m'accorder votre attention pour l'annonce des résultats du 2nd tour de l'élection présidentielle.
Il est 22h00 et les opérations de vote sont closes dans notre commune de Guyancourt.
Comme lors du dimanche 22 avril, mes premiers mots sont pour les présidents de bureaux de vote, leurs vice-présidents, leurs assesseurs, ainsi que les permanents administratifs.

Je veux également saluer les Guyancourtoises et les Guyancourtois qui se sont rendus disponibles pour être scrutateurs et dépouiller les votes. Merci à vous toutes et à vous tous.
Je remercie notamment les Guyancourtois pour leur patience dans les longues files d'attentes de certains bureaux, mêmes si celles-ci se sont réduites en comparaison du 1er tour, car nous avons voulu améliorer encore les conditions de vote des habitants.
Encore merci à toutes celles et à tous ceux qui ont permis la réussite de ce scrutin.

La majorité des Français a choisi François HOLLANDE pour être leur prochain Présidence de la République !

En effet, les résultats nationaux partiels – tels qu'ils nous ont été estimés par le ministère de l'intérieur – donnent la photographie suivante :
Participation : 79,9 % 

François Hollande recueille 51,7 % des suffrages exprimés devant Nicolas Sarkozy avec 48,3 %.
François Hollande est ainsi élu avec une avance inédite face un président sortant.

C'est également le choix des électeurs de Guyancourt :

Inscrits : 17 655 électeurs
Votants : 14 019 – 80,64 %
Bulletins blancs et nuls : 635
suffrages exprimés : 13 384
- Monsieur Nicolas SARKOZY, 5 196 – 38,82 %
- Monsieur François HOLLANDE, 8 188 – 61,18 %

Le candidat de la gauche arrive donc très largement en tête dans notre commune devant le candidat sortant.

C'est une belle victoire pour François HOLLANDE, le candidat de la gauche. Une belle victoire parce que la population a été forte et que la légitimité de notre nouveau président est incontestable.
Un belle victoire car nous avons le sens des responsabilités et que François HOLLANDE a conscience de ses responsabilités.
La responsabilité de redresser notre pays et de rassembler les Français.

Redresser notre pays, car il faudra réparer tout ce qui a été détruit pendant 10 ans et de manière accélérée ses 5 dernières années.

• répondre aux millions de chômeurs qui ont besoin d'un espoir ;
• entamer le redressement industriel ;
• soutenir les collectivités locales en rétablissant une décentralisation démocratique qui a tant été mises à mal ;
• reconstruire les services publics, tant à l'échelle nationale que locale, les services publics, seul patrimoine de ceux qui n'en ont pas ;
• avoir conscience de notre responsabilité à remettre l'Europe sur de bonnes voies, celles de la solidarité ;
• avoir conscience du signe que nous adressons au monde pour une nouvelle espérance.

Rassembler les Français venant de sensibilités politiques diverses.

• La victoire de ce soir ce n'est pas la revanche, ce n'est pas l'arrogance – nous avons trop connu cela pendant 5 ans, plus encore ces 15 derniers jours, qui nous ont parfois fait honte ;
• Il s'agit de rompre avec une présidence qui n'a cessé de diviser les Français entre eux, de dénoncer les chômeurs maquillés en assistés, de dénoncer les étrangers quand il aurait fallu avoir des paroles d'intégration, de dénoncer les travailleurs et les manifestants quand il aurait fallu leur donner confiance en l'avenir…

François Hollande a su convaincre les Français qu'il pouvait les rassembler en leur proposant une vision républicaine apaisée. Le président sortant a suscité par son comportement et sa dérive politique vers l'extrême droite la constitution d'un Front Républicain qui consolide la victoire électorale du candidat de gauche, qui seul proposait encore de rassembler tous les Français.

Maintenant, François Hollande va présider la République Française. Il a dit sans ambigüités sa conception de la République et son projet pour le pays. Nous sommes nombreux à attendre de lui qu'il conduise le redressement du pays dans la Justice.
Dans cette tâche immense, il aura besoin d'une majorité parlementaire puissante et déterminée.

J'appelle donc les Guyancourtoises et les Guyancourtois à participer massivement les dimanche 10 et 17 juin prochains aux deux tours des élections législatives pour élire le ou la député(e) qui nous représentera à l'Assemblée Nationale.

François Deligné

Share