Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
JANVIER 2019
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Newsletter

Recevez les informations du site guyancourt-pour-tous.fr

Déclarations en conseil municipal

Donnons le droit de vote aux étrangers non communautaires aux élections locales

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous » sur le droit de vote aux élections locales des étrangers non communautaires
Conseil municipal du mercredi 21 novembre 2012

Depuis plus de trente ans, la question du droit de vote des étrangers aux élections locales fait partie du débat public. La réalisation de cette aspiration légitime et nécessaire à l'achèvement de la démocratie française n'a connu qu'une seule avancée : depuis 1992, les étrangers issus des pays membres de l’Union Européenne peuvent être électeurs et éligibles pour les élections municipales et européennes.
À nouveau, cette proposition phare a été au cœur des débats de l’élection présidentielle ; c’est l’un des 60 engagements du candidat François Hollande, élu le 6 mai dernier Président de la République. Cette mesure a été validée par le suffrage universel des citoyens. Il est temps de mettre fin par là même à une discrimination entre les Européens et les étrangers non-européens.
Cette démarche d’égalité participera au renforcement de l’intégration de ceux qui vivent quotidiennement à nos côtés. On ne peut verser des larmes de crocodiles devant les difficultés de l’intégration, et dans le même instant, refuser d’examiner la forme avancée d’intégration politique qu’offre le vote aux élections locales. Si la France veut redevenir un modèle, elle doit regarder hors de ses frontières pour vérifier que de nombreux autres pays ont agi avec plus d’efficacité et d’humanité. C’est affaire de reconnaissance et de dignité.
Un citoyen est d’abord une personne qui vit dans la cité et contribue à ses activités. Nos voisins « étrangers » ont les mêmes préoccupations quotidiennes que celles de tous les habitants : le logement, l’emploi, les services publics, la qualité de l’enseignement. C’est cela qui déterminera avant toute autre considération leur choix au moment de voter, et non comme certains essaient de le faire croire, en agitant le chiffon rouge du communautarisme, de supposés déterminismes ethniques ou confessionnels.
Lorsqu’ils vivent et travaillent en France depuis des années, parce que nos enfants grandissent ensemble, parce qu’ils participent activement à la vie de la cité dans les associations, les étrangers en situation régulière doivent enfin prendre part aux élections locales comme électeurs ou éventuellement comme candidats.
Les élus du groupe « Guyancourt pour tous » appellent donc les Guyancourtois à interpeler avec eux les élus, et plus particulièrement les parlementaires, pour que les conditions d’une majorité des 3/5e du Parlement soient réunies au plus vite pour son adoption et que le droit de vote des étrangers aux élections locales soit enfin une réalité.

Share