Agenda

 ◄◄  ◄  ►►  ► 
DéCEMBRE 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Newsletter

Recevez les informations du site guyancourt-pour-tous.fr

Déclarations en conseil municipal

Conseil municipal du 18 décembre 2013 - 2ème déclaration

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous » sur l'adoption du budget primitif pour 2014 – Marie-Christine LETARNEC

Nous avons voté ce soir le budget primitif pour 2014 ; celui-ci transforme en décisions concrètes le débat d'orientation budgétaire [quelque peu à sens unique d’ailleurs] que nous avions eu lors du précédent conseil.

Voter le budget au mois de décembre indique que la commune a su faire face aux difficultés découlant d'un contexte financier et économique fortement contraint pour 2013. Nous avons notamment pu affronter cette situation grâce à notre gestion financière saine et au sérieux des services municipaux pour contenir les dépenses.

Conséquence d'une réforme votée sous l'ancienne majorité parlementaire, notre contribution au FSRIF pour 2013 avait atteint près de 2 millions d'euros. Seule la richesse économique du territoire était désormais considérée, sans tenir compte de la situation sociale des habitants.

Notre Ville, soutenue par 8 autres communes franciliennes, a travaillé à la correction de cette injustice. La Ville de Guyancourt devrait voir, dès l'adoption de la loi de finances pour 2014, sa contribution légitimement décroître et d'autres villes participeront plus fortement à la solidarité quand la situation sociale de leurs habitants le justifient.

C'est une avancée réelle mais nous resterons vigilants car les Guyancourtois méritent que nous mobilisions les moyens nécessaires pour faire vivre ici la solidarité.

Rappelons que nombre de Guyancourtois pâtissent de la crise économique ; plus que jamais la commune doit assumer pleinement son rôle de « bouclier social ». C'est pourquoi nous confirmons notre effort en direction du CCAS dont la subvention sera maintenue à 408 000 €.

La qualité des services rendus à la population, que les Guyancourtois sont en droit d'attendre de la commune au regard de leur contribution fiscale, sera évidemment maintenue. Ce service public local est également rendu possible parce que près de la moitié de nos recettes fiscales provient de la taxe foncière bâti des entreprises de la commune. La dynamique économique de notre territoire est donc plus utile que jamais, et nous avons pu constater ces derniers mois qu'elle ne se dément pas.

Le maintien de la qualité de service découle également de l'attention à long terme que nous portons pour assurer un entretien de qualité de notre patrimoine bâti, des équipements municipaux ainsi que des voiries et des nombreux espaces publics.

Parmi les investissements, nous soulignons aussi l'engagement majeur de la commune – à hauteur de près de 6,2 millions d'euros – dans la construction du nouveau groupe scolaire Jean-Lurçat/Elsa-Triolet qui devrait ouvrir au 3ème trimestre 2014. Là aussi c'est la continuité du sérieux de notre action sur 6 ans qui nous permet aujourd’hui de l'assumer. La Ville a su contrôler sa politique d'investissements. Notre commune a remboursé de manière anticipée l'ensemble de sa dette en septembre2008 ; avec une dette « zéro » nous disposons ainsi de toutes nos capacités d'emprunt. Elles seront justement et prudemment utilisées.

Les élus du groupe « Guyancourt pour tous » tiennent à saluer l'important travail de préparation budgétaire réalisé par la direction des finances mais également par l'ensemble des services.

Conseil municipal du 18 décembre 2013

Déclaration du groupe « Guyancourt pour tous » sur la politique sociale de la municipalité en direction des agents municipaux – Gilles BRETON

Les élus du groupe « Guyancourt pour Tous » souhaitent saluer l'adoption de deux délibérations importantes qui illustrent l'action menée par la municipalité en direction des agents communaux.

La renégociation du contrat groupe d'assurance du Centre Interdépartemental de Gestion, au-delà de sécuriser la Ville dans sa gestion des ressources humaines, consolidera l'offre de programmes de soutien psychologique.

Mais surtout nous souhaitons insister sur l'engagement de la commune dans le financement de la protection sociale complémentaire de ses agents. Cette décision doit leur permettre d'accéder à une mutuelle dans des conditions intéressantes, alors que certains d'entre eux peuvent parfois pour des raisons financières en être éloignés.

Nous espérons ainsi agir directement sur le maintien en bonne santé des employés municipaux qui agissent au quotidien pour les Guyancourtois.

Ces deux délibérations s'inscrivent dans la continuité de l'action conduite par l'équipe municipale tout au long du mandat :

ñ  La création d'un comité d'hygiène et de sécurité ;

ñ  L'alignement du régime indemnitaire des agents de catégorie C à 100 euros minimum ;

ñ  L'attention portée à la sécurité au travail par le renforcement de la formation des personnels et par l'établissement du « document unique » ;

ñ  Un effort accentué sur la reconnaissance du handicap au travail ;

ñ  L'intégration d'un grand nombre d'agents contractuels des catégories B et C dans la Fonction Publique Territoriale, au travers d'un processus de sélection professionnelle préparé et accompagné.

Il faut ajouter à cette liste une décision gouvernementale qui aboutira le 1er janvier prochain à la réévaluation des échelles indiciaires des catégories C, et donc à une amélioration de leur rémunération.

L'ensemble de ces mesures traduit une volonté cohérente de l'équipe municipale de porter attention à la situation sociale des agents communaux, d'une part, et à l'amélioration de leurs conditions de travail, d'autre part. C'est notre conception du rôle social de l'employeur qu'est la collectivité.

En définitive, nous considérons qu'agir positivement sur les rémunérations, la santé, la sécurité et les conditions de travail des employés municipaux participera au renforcement de la qualité du service rendu à la population.

Conseil municipal du mercredi 20 novembre 2013

Déclaration du groupe " Guyancourt Pour Tous " sur le débat d'Orientation Budgétaire
Stéphane Olivier

Le Débat d’Orientations Budgétaires permet aux élus des collectivités de s’exprimer sur les choix financiers et les grandes orientations de politique locale.

Il est nécessaire de faire le point sur la situation locale : Notre Commune résiste financièrement. Les efforts consentis par les élus et les services de la ville nous permettent de limiter nos dépenses dans un environnement financier toujours plus tendu.

Notre situation est équilibrée car l'équipe municipale porte avec responsabilité les engagements que la liste « Guyancourt pour tous » avait prise en mesurant au plus juste les marges de manœuvres dont disposaient la commune. Nous savons combien les Guyancourtois apprécient la qualité du service public local dont ils bénéficient. Notre objectif est évidemment de maintenir cette qualité de services avec une priorité affirmée pour la solidarité. Car la commune a pris toute sa part pour faire face aux difficultés sociales qui ont touché un nombre accru de Guyancourtois ces dernières années.

Nous devons également cette situation équilibrée au dynamisme économique du territoire, favorisé par l'action conjuguée de la commune et de la communauté d'agglomération. L'attractivité économique de Guyancourt continue de porter ses fruits. Ainsi, près de la moitié des recettes fiscales de la commune provient de la taxe foncière bâti des entreprises de la commune.

Notre gestion sérieuse et l'importance des recettes économiques dans le budget communal nous permet de limiter l'effort fiscal des habitants. Les taux d'imposition communaux n'ont pas augmenté depuis 2008, alors que dans la plupart des communes de droite des Yvelines – que certains voudraient ériger en modèle pour Guyancourt – ceux-ci ont très fortement augmenté durant les 6 dernières années : +8,15% à Voisins, +9,17% à Versailles, +10% aux Clayes ou au Chesnay, +12% à Mantes-la-Jolie ou Montesson, +14,6% à Rambouillet… et des augmentations supérieures à 40% au Vésinet et au Pecq… c'est effectivement édifiant.

Depuis plusieurs mandats, la Ville a su contrôler sa politique d'investissements. Notre commune a remboursé de manière anticipée l'ensemble de sa dette en septembre2008 ; avec une dette « zéro » nous disposons ainsi de toutes nos capacités d'emprunt. Elles seront justement et prudemment utilisées pour mener à bien la construction du nouveau groupe scolaire Elsa-Triolet/Jean-Lurçat qui devrait ouvrir au 3ème trimestre 2014.

Le sérieux budgétaire qui a toujours caractérisé la gestion communale nous permet enfin de faire face à une diminution régulière des dotations de l’État et à l'augmentation de notre contribution au Fonds de Solidarité des communes de la Région Île-de-France. Nous l'avons déjà dit de nombreuses fois, la solidarité financière entre collectivités est nécessaire, mais ne doit pas se faire sans tenir compte de la réalité sociale des habitants. Nous continuons donc à travailler pour que les critères sociaux soient intégrés dans le calcul de notre contribution au FSRIF.

En conclusion, les élus du groupe « Guyancourt pour Tous » souhaitent poursuivre dans la voie qu'ils ont tracé avec cohérence : une gestion saine, l'ambition de l'éducation et de la solidarité pour tous, des services publics de qualité pour répondre aux attentes des Guyancourtois.